Trop d’éoliennes dans la Marne

Depuis 2016, nous le disons haut et fort. La densité dans la Marne explose tous les records, d’autant plus que certaines zones sont protégées et fort heureusement, par la Charte UNESCO pour les vignes de Champagne.

Nous avons alerté les mairies, les députés, les politiques de tout bord.

Mais, allez au Nord, Est, Sud, vers Chalons, Fère-Champenoise, Anglure mais maintenant aussi vers l’Ouest au delà de Sézanne. Les parcs se multiplient, ceux déjà installés se densifient, d’autres se montent. Des nouveaux villages sont soumis à enquêtes publiques (voir article précédent). Nos villages du Nord-Ouest Sézannais sont tous dans l’attente d’un dossier en cours : Les Essarts lès Sézanne, Champguyon, Charleville, Oyes, Neuvy, Courgivaux, Chatillon sous Morin, La Forestière, Nesle la Reposte, Morsains…

Et tous ceux qui se font dans le silence habituel…

Alors on ne peut que se réjouir du coup de gueule de Christian Bruyen au Conseil Départemental, clamant une nouvelle fois, que « la Marne est saturée d’éoliennes et qu’il faut arrêter d’en faire d’autres, proposant de faire un Atlas de l’éolien ».

Mais il faut faire vite et cela sera-t-il suffisant pour bloquer tous les projets en cours. Que dira le Préfet à l’issue des enquêtes en cours ?

On souhaite tous que OUI, cela suffira mais l’avenir nous en dira plus avec toutes les décisions qui doivent être prises prochainement par le Préfet mais les ordres de la Ministre, qu’il a reçu sont précis. Même si le Président de la République aime dire parfois qu’il n’en veut plus, sa Ministre semble l’ignorer. Alors Monsieur le Préfet écoutera lequel des deux ?

https://abonne.lunion.fr/id305745/article/2021-10-22/le-departement-de-la-marne-dit-stop-aux-eoliennes

Nous ne sommes pas contre mais il faut que l’acceptation des citoyens demeure. C Bruyen veut prendre le taureau par les cornes dans le développement des énergies renouvelables. Les conseillers départementaux étaient unanimes en séance pleinière. Le conseil départemental a décidé de créer un Atlas des paysages de l’énergie dans la Marne qui recensera les énergies en place.

« Que les autres départements prennent leur part Tous est dans les Ardennes et la Marne. C’est trop, il faut qu’on arrête l’éolien, le photovoltaîque et la méthanisation sont des préoccupations croissantes des habitants », a assuré Laure Miller, vice présidente chargée de l’environnement. « Cela permettra de connaitre le nombre de mâts installés ».

En effet, curiosité du sujet : on connait à l’heure actuelle officiellement le nombre de parcs mais pas le nombre de machines !

« Un méthaniseur engendre des problèmes dans le paysage, des odeurs et les livraisons par la route déclenchent bruit et pollution », déclare également le député Charles de Courson. Il en sera forcément pareil pour le méthaniseur des Essarts lès Sézanne s’il se monte comme c’est probable maintenant que le préfet a dit OUI au projet.

Problème ce projet est de créer cet Atlas à l’horizon 2024 !