Réduire de 75 % à 50 % la part du nucléaire d’ici 2025 Quelles conséquences pour le pays ?

Cette note de Georges Sapy d’octobre 2017 est une ÉTUDE SOMMAIRE D’IMPACT de la mise en œuvre des dispositions de la loi LTECV (Loi de transition énergétique pour la croissance verte), précisée par la PPE renouvelables (Décret no 2016-1442 du 27 octobre 2016) pour les seules énergies éolienne et photovoltaïque, qui constituent cependant les principales sources renouvelables envisagées.

Elle date un peu, en effet, car depuis 2016, les choses bougent et même trop !

-Chiffres en retrait par rapport à la situation actuelle.

-Nouvelles lois de 2018 non prises en compte, en particulier la fin des recours au tribunal administratif par exemple.

Mais des arguments encore intéressants à retenir.

Sommaire de l’étude :

1°) Etat des lieux :
2°) Données et hypothèses structurantes pour la suite de l’analyse
2.1. Un objectif prioritaire : poursuivre la réduction des émissions de CO2
2.2. Quelles prévisions pour la consommation d’électricité ?
2.3. L’absence de solutions de stockage d’énergie à la bonne échelle
3°) Ce que prévoit la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) actuelle relative aux renouvelables et les déclarations du ministre de la Transition écologique et solidaire
3.1. PPE relative aux renouvelables (Décret no 2016-1442 du 27 octobre 2016)
3.2. Déclarations du ministre de la Transition écologique et solidaire
4°) Impacts de ces objectifs sur : les moyens de production, la sécurité d’alimentation du pays en électricité, les émissions de CO2, les investissements à consentir, la balance commerciale, les coûts de production de l’électricité, les subventions à l’électricité renouvelable intermittente, les indemnisations de l’exploitant nucléaire, l’emploi, etc.
4.1. Impacts sur les moyens de production
4.2. Impacts sur la sécurité d’alimentation du réseau
4.3. Impacts sur les émissions de CO2
4.4. Investissements supplémentaires à consentir d’ici 2025
4.5. Impact sur la balance commerciale du pays
4.6. Impact sur les coûts de production de l’électricité
4.7. Surcoût pour les consommateurs de l’intégration d’électricité renouvelable intermittente
4.8. Indemnisation de l’exploitant en cas d’arrêt prématuré par décision politique
4.9. Impact sur l’emploi
5°) Bilan financier comparé entre : arrêt prématuré de 16 GW de capacité nucléaire impliquant un
développement massif d’éolien, de photovoltaïque et de moyens de secours au gaz, et prolongation de l’exploitation nucléaire
5.1. Surcoût du MWh dû aux investissements nécessaires à la prolongation de 20 ans du nucléaire actuel
5.2. Bilan financier comparé des options (hors coûts supplémentaires du CO2)
6°) Les effets dévastateurs de l’idéologie quand elle ignore les réalités physiques et économiques…

Publié le 23 octobre 2017. Auteur : Georges Sapy. Electricité; Electricité nucléaire; Eolien et solaire; Transition énergétique. Georges Sapy a élaboré une ÉTUDE SOMMAIRE D’IMPACT de la mise en œuvre des dispositions de la proposition.

Étude de G Sapy

Texte en pdf

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *