USA La réforme fiscale de Trump vise les renouvelables

Aux USA, la filière éolienne est la première touchée par la Réforme fiscale de Trump puisque son avantage est réduit d’un tiers, passant de 2,3 à 1,5 cents par kWh généré. Ce crédit d’impôt avait été négocié de haute lutte par le secteur.

L’American Wind Energy Association (AWEA) déplore : «Malgré certains commentaires, cette proposition renie l’accord de réforme fiscale qui avait déjà été acceptée, et imposerait une hausse d’impôt rétroactive sur toute une industrie». L’association rappelle que les 3 759 MW éoliens actuellement en construction et 15 875 MW en développement pourrait pâtir de ce changement de cadre fiscal !

Les avantages fiscaux seraient supprimés au 1er janvier 2022 pour les Enr (éolien, solaire, pile à combustible, cogénération) et l’efficacité énergétique. La prime de 7 500 $ accordée aux acheteurs de véhicules électriques sera quant à elle supprimée. Une mauvaise nouvelle pour Tesla…

A l’inverse, les avantages fiscaux concédés à l’industrie pétrolière et gazière ont été, à de rares exceptions près, confirmés dans le texte de loi tout comme ceux liés à l’industrie nucléaire.

Ces propositions doivent encore trouver une majorité à la Chambre des Représentants, puis au Sénat ce qui ne s’annonce pas si facile. En effet, Donald Trump ne bénéficie pas d’une majorité soudée, et les associations renouvelables mènent une campagne de lobbying actif auprès des représentants du Congrès pour amender le projet de loi. «La proposition de la Chambre mettrait en danger 100 000 travailleurs américains du secteur éolien et 500 usines américaines, y compris certains des emplois les plus dynamiques du pays, affirme-t-il».

Réforme fiscale de Trump : inquiétude des énergies renouvelables

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *