Une dizaine d’associations régionales s’unissent sous une même bannière

Une dizaine d’associations du nord Haute-Vienne et de l’est de la Vienne qui partagent un même intérêt « pour la préservation des espaces naturels, les sites, les paysages, la faune, la flore, le patrimoine bâti et non bâti » et pour la lutte contre tout projet présentant des risques pour ces espaces naturels tels l’implantation d’éoliennes industrielles, l’épandage de boues… se sont unies.

Depuis sa création en juin 2016, la Fetem n’a pas ménagé sa peine pour interpeller les Pouvoirs publics, les élus, les riverains…

Des avis préfectoraux qui se contredisent : Le débat avec la salle a permis d’évoquer quelques points comme les contradictions relevées dans les avis préfectoraux d’un département à l’autre : « un préfet va dire non d’un côté (la Vienne) et oui de l’autre côté (la Haute-Vienne) ».

Ils se félicitent de la décision récente du Conseil municipal d’Azérables interdisant l’accès aux chemins privés de la commune : « cette décision doit nous faire réfléchir sur toutes les capacités que nous avons pour empêcher la multiplication annoncée des sites éoliens… ».

Le rapport d’activité de ce premier exercice illustre l’engagement : de nombreux courriers aux autorités et aux élus, des contributions aux enquêtes publiques en cours ou terminées, la distribution de tracts, l’organisation ou la participation à plus d’une dizaine de réunions publiques ainsi qu’à des manifestations importantes comme à Argenton-sur-Creuse, dans l’Indre, ou à Nontron, en Dordogne.

Cette mobilisation a donc payé, notamment en Creuse. « Une bonne nouvelle pour la Fetem, expliquait en ouverture le président, Stéphane Ducoux, avant de rappeler les avantages d’une fédération : « être plus nombreux, plus forts, avoir davantage de moyens… ».

Des Associations s’unissent

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *