Le secteur français des équipements d’éolien est en faillite

Les promoteurs éoliens font grise mine et les faillites s’enchainent en France ou à l’étranger

  • Valorem doit fermer sa filiale au Maroc.

Valorem jette l’éponge

  •  Francéole, l’unique fabricant français de mâts d’éolienne, en redressement judiciaire, verra son sort scellé par le tribunal de Chalon–sur–Saône jeudi 7 septembre. Un des actionnaires de Francéole est Pélican Venture, la holding du groupe familial Gorgé. Le secteur entier paraît en déconfiture.
  • Vergnet (moteurs et turbines, panneaux photovoltaïques) est également en redressement judiciaire. C’est un peu de notre argent qui s’envole, car Bpi France détient 42,5% de cette entreprise.
  • Autre cas, New Wind, une start–up bretonne du secteur placée en liquidation en mars dernier. Cette fois, on trouve à la présidence du conseil de surveillance, l’homme à la marinière moulante, Arnaud Montebourg, ex–ministre du « Redressement productif ». Il a perdu les 56 000 € qu’il avait personnellement investis.
    Plus d’infos sur : http://la-chronique-agora.com/massacre-a-l-eolienne/
    Copyright © Publications Agora

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *