Historique

  • Janvier 2016 : Publication au journal officiel de l’Association ADENOS, 19 grande rue , les Essarts les Sézanne. Président Marc SCHNELL. But : Défendre l’environnement et tout particulièrement lutter contre les nouveaux parcs éoliens au Nord Ouest de Sézanne qui se multiplient sans tenir compte de l’avis des populations
  • Janvier à mars 2016 : Tracts et Pétition contre le projet de parc de 14 éoliennes aux Essarts les Sézanne et Moeurs-Verdey, mais aussi contre un autre projet à La Noue.
  • Nombreuses démarches vers la Préfecture, la DREAL, Les Demeures Historiques de France, l’UNESCO, les élus de la région, le Préfet, le Président de la région Champagne Ardenne, l’Association des Côteaux Sézannais, … pour expliquer les raisons de notre refus d’un tel parc éolien dans le contexte particulier de notre village
  • Articles parus dans l’Union
  • 21 juin 2016 : Rejet du projet d’INTERVENT et de sa société filiale SEPE Lilas, créée par INTERVENT pour ce projet, par le Préfet de la Marne pour incomplétude du dossier
  • 7 septembre 2016 : Procès en référé au tribunal de Chalons en Champagne. L’association ADENOS et quelques habitants décident d’aller en justice en soutien au côté du Préfet de la Marne
  • 9 septembre 2016 : Refus du tribunal de ce référé déposé par SEPE Lilas, filiale d’INTERVENT.
  • Janvier 2017 : Assemblée Générale d’ADENOS. Rapports moral et Financier adoptés à l’unanimité. Accord donné par la totalité des présents pour continuer l’action en justice.
  • Aide aux villages de Champaubert, Morsains, Charleville, Val des Marais… contre des projets éoliens annoncés dans leur village de la Marne.
  • Lettre aux élus de tous les membres des conseils municipaux de très nombreuses communes situées dans le Nord-Ouest de Sézanne, envoyée à leur domicile, pour les informer sur la réalité de la situation de l’éolien dans nos campagnes.
  • Lettre aux candidats des 3ème et 5ème circonscriptions de la Marne aux élections présidentielles de mai juin 2017
  • Automne 2017 : Procès « au fond », qui a été déposé par SEPE Lilas en même temps que le Procès « en Référé », doit se tenir prochainement au tribunal de Chalons. Il est en attente de jugement à ce jour.
  • Janvier 2018 : Assemblée Générale d’ADENOS : Rapports moral et financier adoptés à l’unanimité. Invitation de représentants des communes de Charleville, Morsains, Champguyon, confrontés à un projet de parc éolien sur leur commune. Échanges et projets d’action commune pour lutter contre un tel envahissement de notre territoire : « Plus de 70 éoliennes entre Sézanne, Esternay, Montmirail et Champaubert touchant près de 10 000 personnes, de plus de 40 communes, dans un cercle de 12 km de rayon ». On perd la tête !!! Est-ce là la France que l’on veut laisser à nos enfants. Il est grand temps de réagir et se mobiliser tous ensemble.
  • Février 2018 : Tractage de toutes les communes de la zone précédente, informant et demandant de réagir, chacun dans son village d’abord, avant d’envisager une action conjointe.
  • Mars 2018 : Appel à la Participation à la consultation du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et participation d’ADENOS, sur ce projet de décret, donnant toutes les facilités au lobby éolien, tout en muselant les citoyens, riverains des parcs et les associations locales.
  • Printemps 2018 : retour du tractage et, notamment, prise de contact avec de nombreux conseillers municipaux ulcérés d’avoir été tenus à l’écart des projets éoliens sur leur propre commune.
  • Aide envers plusieurs personnes souhaitant monter leur propre association, comme Champguyon ou Oyes.